FASHION TRENDS

NO I HAVEN’T STEPPED OUT IN MY PYJAMAS

March 16, 2016
pyjamas-collection-hero-banner-discover

Sleeping in pyjamas? No thanks, that’s not for me.

 

It’s not that I don’t like the idea of sleeping in pyjamas, but for someone who struggles getting the ironing board out on a daily basis, I really can’t bring myself to sleep in something that requires just as much care as my favourite silk gown. My ideal bedtime attire would ressemble more Audrey Hepburn’s in Breakfast at Tiffany’s in her oh so elegant boyfriend shirt. That said I wouldn’t dismiss the pyjamas or the nightie for that matter. We will agree it’s super pretty, but terribly uncomfortable. Unless of course, you are the kind of person that wakes up in the same position you fell asleep in. This is not my case ! You turn once, twice, thrice and then BAM ! You’re awaken by your nightie’s treacherous shoulder strap which unlike you has not budged an inch since you fell asleep and is not showing any solidarity to your nocturnal agitation. Left in pain fighting the ants in your body and the thin strap which is digging through your armpit , you suddenly realise how cold you are on top of everything else. Covered by only a few inches of fabric, as needless to say, the duvet, didn’t wait for you to turn over twice to disappear to the other side of the bed.

You get me right ? I love clothes, but also a great nights sleep. So since I have noticed more and more pyjamas in store I have been hesitating. Does my laziness and need for comfort during those vulnerable hours win over my elegance prone mindset. This provocation in the traditional rules of what can and can’t be worn in public titillates me.

Wearing inside clothes outside can be risky. In that sense little actually scares me as I love explosive prints just as much as I love lace. I might actually give this a go !

If you’re not related to Kate Moss and wish to avoid looking like my grand father ( don’t laugh, he was actually giving off some serious Chuck Bass vibes in his pyjamas and tartan slippers) here is some advice that will get you looking mighty fine during the day wearing bedroom attire.

Rule n-1 : This article is not about new ways to save up and make two looks out of one. Forget trying to go out Saturday night wearing the Petit Bateau cotton nightie that you’ve been wearing since you turned 16 and who’s colour is now unidentifiable.

Rule n-2 : Be prepared to explain to your work colleagues that you did not forget to get dressed this morning ( as for me, this risk will be pushed aside once he’s read this article and has understood that my sleeping attire doesn’t consist of any such thing).

Rule n-3 : Not all must revealed. Sure I have decided to breech a style which is normally only acceptable in the comfort of your own home and reserved to strict intimacy but it’s not an encouragement to violate public decency.

Rule n-4 : When in doubt, go slowly!  Step by step if you aren’t sure you can pull it off. Once you will have turned your neighboor’s head with your lace cami under a cashmere cardigan and a pair of jeans, you’ll be pumped to try out the total look.

Rule n-5 : Do not neglect the importance of hair and make-up, nor the accessories for that matter. Not that one should ever neglect these things ever, it is however essential in this case to abolish any doubt.

Next step, shopping!

 

Non, je ne suis pas sortie en pyjama.

Dormir en pyjama? Non, merci, trés peu pour moi.

 

Ce n’est pas que je n’aime pas ça, on ne peut pas dire ça. Mais pour moi qui déjà d’ordinaire ai tendance à éviter les fers à repasser, porter pour dormir une tenue qui nécessite au moins autant d’entretien que ma robe en soie préférée, très peu pour moi. Mon look idéal de nuit serait plutôt celui d’Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany’s dans sa chicissime chemise d’homme. Je ne cracherai néanmoins pas sur le pyjama. Sur la nuisette non plus d’ailleurs. On est d’accord, c’est si joli! Mais qu’est-ce que c’est incommode! A moins d’être du genre à s’endormir et se réveiller dans la même position bien-sûr, ce qui est bien loin d’être mon cas, c’est intenable. Tu te tournes une, deux, trois fois, et là: bam! Réveillée par la fine bretelle de ta nuisette qui, elle, est restée bien sagement dans la position de départ sans aucune solidarité envers ton agitation nocturne, et provoque une crise de fourmis tandis que l’étroite bande de satin te saucissonne le dessous de bras. Et je ne m’étalerai même pas sur combien tu te rends compte que tu as froid maintenant que tu es réveillée, recouverte pas ces quelques centimètres de tissus si fin uniquement car, évidemment, la couette, elle, n’a pas attendu le deuxième retournement pour disparaître à l’autre bout du lit.

Bref, vous m’avez comprise: j’adore les vêtements, mais une bonne nuit de sommeil aussi. Alors depuis que je vois les pyjamas envahir peu à peu les boutiques, j’hésite. Si mon excès de flemmardise et mon envie de confort durant ces quelques heures de vulnérabilité l’emportent sur ma raison d’adepte de l’élégance, cette sorte de provocation dans les règles traditionnelles de ce que l’on peut ou non porter en public me titille. Porter des vêtements d’intérieur comme vêtements d’extérieur n’est bien entendu pas sans risque. En ce qui me concerne, peu de choses m’effraient de ce point-de-vue-là. Et étant donné que j’aime les motifs à profusion presque autant que la dentelle, je vais peut-être me lancer. Mais n’étant pas Kate Moss, et si, comme moi, vous ne souhaitez pas adopter le style de mon grand-père au petit déjeuner (il avait pourtant presque autant la classe que Chuck Bass dans ses pyjamas et charentaises), je vous propose quelques conseils pour être une belle de jour en habits de nuit.

Règle n°1: cet article ne parle pas d’un nouveau tuyau économique pour faire deux tenues d’une, alors oubliez tout de suite l’idée de sortir samedi soir avec la vieille nuisette en coton Petit Bateau que vous portez la nuit depuis vos 16 ans et dont la couleur n’est plus tout à fait identifiable.

Règle n°2: soyez prêtes à avoir peut-être à vous justifier auprès de votre vieux collègue que non, vous n’avez pas oublié de vous habiller ce matin (pour ma part, ce risque-là sera normalement écarté une fois qu’il aura lu cet article puisqu’il aura compris que ça ne fait de toute manière pas partie de ma garde-robe de nuit).

Règle n°3: ne dévoilez pas tout. Certes, j’ai décidé de faire l’apologie d’un style qui normalement est réservé à sa plus stricte intimité mais il ne s’agit pas là d’encourager l’atteinte à la pudeur

Règle n°4: en cas de doute, n’hésitez pas à y aller petit à petit si vous n’êtes pas certaines d’assumer. Une fois que vous aurez fait tourner la tête de votre voisin avec votre caraco en dentelle et soie sous un gilet en cachemire et une paire de jeans, vous serez remontée à bloc pour passer au total look.

Règle n° 5: ne négligez pas l’importance de votre coiffure et de votre maquillage, ni celui des accessoires. Pas que le reste du temps on peut passer à côté, mais dans ce cas-là c’est absolument essentiel afin qu’il n’y ait pas l’ombre d’un doute quant au fait que votre allure est parfaitement aboutie.

Nous voilà donc prêtes à passer à l’étape suivante, le shopping.

 

SHOP THE PYJAMAS LOOK

 From left to right:  Silk gown, Burberry Prorsum /  Silk shirt & trousers, Dolce & Gabbana /Crepe and silk dress, Carven / Cami , Zara/ Silk shirt dress, Equipement

Cover picture: Dolce & Gabbana

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply